Voltaire

Voltaire, d'après Paul Louis Cyfflé, XIXe siècle © Musée du Château de Lunéville
Voltaire, d'après Paul Louis Cyfflé, XIXe siècle © Musée du Château de Lunéville

 

À chaque siècle son mode de pensée. Le XVIIIe siècle est celui des Lumières, mouvement philosophique qui replace l’homme et son épanouissement au centre des préoccupations intellectuelles. Voltaire est l’une des principales figures des Lumières.

Il séjourne pour la première fois au château de Lunéville en 1748, accompagné d’Emilie du Châtelet, son amie, sa maîtresse depuis quelques années. Stanislas l’accueille avec grand plaisir et lui fait les honneurs de sa cour. Très vite va naître entre les deux hommes une amitié sincère. Même si Voltaire n’est pas toujours en accord avec les ouvrages que publie Stanislas, il apprécie l’atmosphère détendue et tolérante de Lunéville.

La cour de Lunéville offre à Voltaire un refuge dans lequel il peut fuir Paris, où il n’est pas toujours le bienvenu en raison des ouvrages qu’il publie et qui dérangent. D’autres auteurs importants passent par Lunéville, comme Montesquieu ou Paradis de Moncrif (écrivain et poète français). Cette cour est un réel foyer intellectuel où le duc Stanislas aime rassembler autour de lui un monde cosmopolite.

Emilie du Châtelet meurt à Lunéville des suites d’un accouchement. Suite à sa mort, Voltaire ne peut plus vivre à Lunéville et c’est avec beaucoup d’émotion qu’il quitte Stanislas. Les deux hommes vont alors correspondre pour garder contact.

Avec la présence de Voltaire à Lunéville, on mesure pleinement le rayonnement intellectuel de la cour de Lorraine au XVIIIe siècle. L’appellation « château des Lumières » prend alors tout son sens.