Elisabeth-Charlotte d'Orléans

Pierre Gobert, portrait de la duchesse Elisabeth-Charlotte, 18e siècle © Musée du Château de Lunéville, Thierry Franz
Pierre Gobert, portrait de la duchesse Elisabeth-Charlotte, 18e siècle © Musée du Château de Lunéville, Thierry Franz

 

Elisabeth-Charlotte d'Orléans est un personnage important dans l’histoire du château de Lunéville. Nièce du plus grand roi du XVIe siècle, Louis XIV, elle sera la dernière duchesse de Lorraine. 

Elisabeth-Charlotte d’Orléans est née le 13 septembre 1676 au château de Saint-Cloud. Elle est la fille de Philippe d’Orléans et d’Elisabeth-Charlotte de Bavière. Son père, Philippe d’Orléans, est le frère de Louis XIV, roi de France. Etant la nièce du Roi Soleil, la jeune fille reçoit une éducation complète et soignée. Sa mère, Elisabeth-Charlotte de Bavière est surnommée la "Princesse Palatine". Elle est connue pour sa plume mordante.

En 1697, lors de la signature du traité de Ryswick, le mariage d’Elisabeth-Charlotte d’Orléans avec Léopold, duc de Lorraine est décidé. Cette union est avant tout motivée par des raisons politiques, et non d’amour, car les deux jeunes gens ne se connaissent pas. Néanmoins, la jeune femme, âgée à cette époque de 21 ans, apprend avec joie cette décision. Dès son mariage en 1698 avec Léopold, Elisabeth-Charlotte va avoir à cœur de mener au mieux ses rôles à la fois d’épouse, de duchesse et de mère. Elle donne le jour à 14 enfants (5 garçons et 9 filles). Seuls 4 enfants atteindront l’âge adulte : François, futur duc de Lorraine et empereur, Elisabeth-Thérèse, Charles-Alexandre, Anne-Charlotte.

Malgré l’infidélité de son mari, sa santé fragile et la mort de plusieurs de ses enfants, Elisabeth-Charlotte reste une femme déterminée et courageuse. Quand son époux décède en 1729, elle prend en main les affaires de l’Etat lorrain en tant que régente, assumant le pouvoir que lui laisse son fils François. En 1733, elle doit faire face à une nouvelle occupation de la Lorraine par l’armée française impliquée dans la guerre de Succession de Pologne. En mars 1737, Elisabeth-Charlotte quitte définitivement le château de Lunéville où elle a vécu pendant plus de trente ans. Elle doit céder la place à Stanislas qui devient duc de Lorraine suite au traité de Vienne. Elle s’installe au château de Commercy où elle vivra jusqu'à ses 68 ans.