Vous êtes ici :   Château des Lumières de Lunéville  >    Les expositions  >  Jean-François Joly : Terres d'exil - CRI des Lumières

Jean-François Joly : Terres d'exil - CRI des Lumières

Terres d'exil, l'Europe Rom par Jean-François Joly

©JF Joly

Jean-François Joly, né en 1961, est un photographe qui met l’humain au cœur de son travail. Cette exposition présente une série photographique inédite sur des Roms en Roumanie, au Kosovo, en France et en Macédoine, des populations aujourd’hui marginalisées et stigmatisées. 

Á la fin du Moyen-Âge, d’étranges voyageurs arrivent en Europe, qui se disent originaires de la “petite Égypte”. On les appelle “bohémiens”, ou “Égyptiens”. D’emblée, le mystère de leur origine fascine. Du 16ème au 18ème siècle, en Occident et en Orient, les Roms sont serviteurs de la grande noblesse, maîtres dans l’art militaire et divinatoire, experts en chevaux et musiciens de cour. Au 19ème siècle, le vent tourne : le déclin matériel, la crainte populaire et le harcèlement des gendarmes bientôt relayés par une législation d’exclusion en font des “romanichels”. Implantés en Europe, ils ont connu de nombreuses vagues de migration suite aux bouleversements politiques en Europe centrale.

Leur présence parmi nous ravive les craintes et les réactions que peut susciter la différence culturelle, quand elle réside non pas dans les traits d’une culture, mais dans ses principes mêmes. Aujourd’hui, la situation des Roms reste problématique, ils forment la première minorité transnationale en Europe, forte de plus de dix millions de personnes. Ils sont confrontés en Europe occidentale aux problèmes d’intégration et en Europe orientale à une ségrégation de plus en plus violente. La discrimination raciale dont ils sont victimes entraîne un fort taux de chômage et la pratique de la mendicité augmente encore le phénomène d’exclusion sociale.

La question du statut des Roms n’est pas non plus réglée : certains pays attribuent un statut juridique particulier à toute personne affichant une particularité comme le nomadisme ou l’absence de nationalité, d’autres ne pratiquent guère de distinction avec l’ensemble des citoyens.

 

Le parlement européen a reconnu l’Union Rom Internationale (Romani Union) comme un organisme représentatif consultatif. Depuis peu, les Roms s’organisent, se mobilisent, prennent des initiatives pour défendre leurs intérêts et luttent pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

 

 

Du 05 octobre au 19 novembre

 

Vernissage jeudi 05 octobre à 18h30

 

Ouverture (sauf le mardi) : 14h-18h

Week-end : 10h-12h / 14h-18h

Fermé le mardi

Tarifs : 3€ ou Cartes Château

 

CRI des Lumières – Carrefour du Regard et de l’Image

 

www.crideslumieres.org

 

Recherche