Vous êtes ici :   Château des Lumières de Lunéville  >    Un peu d'histoire  >    Les personnes illustres liées à la cour  >  Germain Boffrand

Germain Boffrand

Portrait de Germain Boffrand par Jean-Charles François (graveur) d'après Lambert-Sigisbert Adam - Gravure en manière de crayon, milieu du XVIIIe siècle © Musée du Château de Lunéville

Au XVIIe siècle, le château de Versailles éblouit par sa beauté, sa richesse. Différents architectes, peintres y expriment tout leur talent. C’est à leur côté que Germain Boffrand, nantais d’origine, va apprendre son métier d’architecte.  Son art, il va le mettre à  profit à Lunéville pour le duc Léopold.

Léopold avait le goût de l’architecture et souhaitait exprimer son pouvoir grâce à des bâtiments grandioses. En 1700, il fait appel à Jules Hardouin-Mansart, architecte de Louis XIV à Versailles, pour donner les plans du nouveau palais ducal de Nancy. C’est finalement l’un de ses plus brillants élèves, Germain Boffrand, qui reconstruit les résidences ducales de Lorraine.

 

Nommé en 1711 premier architecte du duc de Lorraine, Germain Boffrand supervise plusieurs chantiers : celui de la Malgrange, maison de campagne proche de Nancy dont le projet sera vite abandonné, et surtout  celui du château de Lunéville.

Ce dernier chantier, le plus important, va s’avérer complexe. Le 3 janvier 1719, les nouveaux bâtiments, à peine achevés, sont détruits par un incendie. Ce sinistre est à l’origine de la dernière étape de la reconstruction du château, qui prend alors le visage que nous lui connaissons.

 

Germain Boffrand acquiert une certaine renommée en Lorraine. En plus des chantiers du palais Ducal, du Château de Lunéville, cet architecte suit d’autres chantiers tels que le château d’Haroué ou l’hôtel Craon à Nancy.

Il a ainsi marqué durablement la région en y diffusant l’art classique (qui se caractérise par un goût marqué de l’ordre, des règles), dont il fut l’un des meilleurs représentants.

Recherche

Germain Boffrand

  • 1667 - 1754