LA GUERRE DES CHEVAUX

Dimanche 26 novembre 2017

LA REPRESENTATION ARTISTIQUE DES CHEVAUX VICTIMES DE LA GUERRE DE 14-18

Le point de départ de cette communication est un pastel signé Christian-Henri Roullier appartenant aux collections du musée de Charlieu.

Il montre, dans le contexte d’un village ravagé, un soldat blessé soutenu par une infirmière et un cheval mort étendu sur le sol. Cette représentation conduit à s’interroger sur la place qu’occupent les grandes victimes que furent les chevaux dans la production artistique liée à la guerre de 14-18 : photographies, dessins, peintures, sculptures, littérature, cinéma : quels exemples peut-on donner de leur présence ?

Dans un deuxième temps, il est apparu important d’établir une chronologie de ces représentations, entre celles contemporaines du conflit (à laquelle appartient le pastel de Roullier), celles postérieures comme les monuments aux morts évoquant les chevaux en rendant hommage à leur sacrifice et celles, plus récentes, voire contemporaines, qui font écho, semble-t-il, à un regard nouveau porté sur les chevaux et sur l’animal en général, par la société qui est la nôtre et dont le film « Cheval de guerre » de Spielberg constitue l’emblème.

Une conférence par Danièle Miguet – Conservateur en chef du patrimoine du musée de Charlieu


à 16h00
En chapelle
3€ ou carte château